Partagez | 
 

 Yayoi Kusama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Midenana

avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 26
Localisation : London :DD

MessageSujet: Yayoi Kusama   Ven 6 Jan - 21:18

Citation :
Yayoi Kusama est une artiste comptemporaine japonaise.

Biographie :

Elle est née en 1929 à Matsumoto dans la préfecture de Nagano. Elle réalise ses premières œuvres (dessins, aquarelles) dans les années 1950, autour de motifs récurrents issus d'hallucinations d'enfance, tels que les pois, qui deviendront sa marque de fabrique.
En 1957 elle quitte le Japon pour vivre à Seattle, puis en 1958 à New York aux États-Unis où elle participe indirectement et à sa façon au mouvement du Psychédélisme et du Pop Art, proche de Donald Judd, Mark Rothko, Barnett Newman ou Andy Warhol. En 1960, elle lance son Manifeste de l'oblitération et déclare : « Ma vie est un pois perdu parmi des milliers d'autres pois… ».
Après ses Infinity Net Paintings à la Brata Gallery en 1959, elle expose des photos, collages, installations, avec Joseph Cornell, Jasper Johns, Yves Klein, Piero Manzoni, Claes Oldenburg, et Andy Warhol, et réalise également des happening. En 1964, elle présente One Thousand Boat Show à la galerie Gertrude Stein.
Fatiguée mentalement, elle rentre définitivement au Japon en 1973. À partir de 1977, elle vit dans l'hôpital psychiatrique Seiwa (清和病院, Seiwa byōin?) à Tokyo. En 1986, elle expose au musée des beaux-arts de Calais, en 1993 à la Biennale de Venise, puis en 1998 au Museum of Modern Art (MoMA) de New York avec Love Forever 1958-1968. Le public français la découvre en 2001, lors de sa première exposition parisienne à la Maison de la culture du Japon.
Yayoi Kusama a acquis la célébrité par des installations avec miroirs, ballons rouges, jouets, au milieu desquels elle se mettait en scène. Ses œuvres récentes sont des peintures naïves sur carton. En 2009, elle signe le design de trois téléphones portables pour l'opérateur Au by KDDI, des séries spéciales à plus d'un million de yens (7 500 euros), à pois bien évidemment.
Le Centre Pompidou à Paris lui consacre sa première rétrospective française du 11 octobre 2011 au 9 janvier 2012. L'exposition présente un choix de cent cinquante œuvres réalisées entre 1949 et 2010. Plusieurs séries majeures de l'artiste y sont mises en avant permettant ainsi une archéologie du célèbre dot : tout part d'un auto-portrait de 1950 où Kusama se représente sous la forme d'un gros pois, forme qui la hantera toute sa vie, à travers ses monochromes de la série Infinity net, les œuvres de la self-obliteration, ou encore les fameuses Infinity Mirrored Rooms plongeant le spectateur dans un univers où tous repères s'effondrent.



Exposition au centre Georges Pompidou

10 octobre 2011 - 9 janvier 2012
11h00 - 21h00




Album photo : Pourquoi les enfants ne doivent pas jouer avec des gommettes


Source :
Wikipédia
Centrepompidou.fr
Libération.fr


La salle blanche recouverte de gommettes est trop classe, enfin surtout quand il y a en a pas beaucoup, à la fin ça devient presque moche !

_________________






"Happy cow, Happy cow everywhere you go ! "

www.nuageux.over-blog.com

Question existentielle : Est ce que vous aussi quand vous coupez des oignons vous serez les dents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nuageux.over-blog.com
 
Yayoi Kusama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» YAYOI KUSAMA
» RETROSPECTIVE YAYOI KUSAMA
» [Drama] Kimi wa petto!
» Jennifer's Body (2009, Karyn Kusama)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asian Up! :: Arts :: Arts plastiques & Littérature :: Peinture & Autres-
Sauter vers: